Coqueluche

Même dans notre pays où le vaccin est couramment pratiqué, la coqueluche existe toujours. Contraitement aux idées reçues, ce n’est pas seulement une « maladie infantile ». Elle touche aussi bien l'adulte que l'enfant, chez qui les conséquences peuvent être plus graves.

 

Qu'est-ce que la coqueluche ?

La coqueluche est une infection contagieuse due à une bactérie : Bordetella Pertussis. Le délai d'incubation (apparition des premiers signes) est de trois semaines environ.

Les quintes de toux de la coqueluche ont la caractéristique d'être longues avec, en fin de quintes, un bruit  inspiratoire rappelant caricaturalement le « chant du coq ». L'inquiétude provient du fait que ces quintes peuvent être accompagnées de sensations de blocage respiratoire, voire de vomissements. Survenant pendant la nuit, ces symptômes peuvent être source d'anxiété chez les parents.

La toux peut durer 3 mois.

La coqueluche est-elle une maladie grave ?

La plupart du temps, la coqueluche est impressionnante, mais elle n'est pas grave. Le problème dépend du terrain. Comme toujours, c'est aux extrêmes de la vie que la coqueluche peut avoir des conséquences inquiétantes, notamment chez les nourrissons de moins de 3 mois, les personnes âgées, ou les femmes enceintes. C'est pour eux que la vaccination prend tout son sens.

En quoi consiste le traitement ?

Il consiste en la prise d'antibiotiques. Même s'ils n'auront pas de  conséquences directes sur les quintes,  ils permettront de limiter la contagiosité du malade. L'entourage peut lui aussi être amené à prendre le même traitement dans un souci de limiter l'infection.

Coqueluche et vaccination

La vaccination contre la coqueluche existe. Elle est réalisée en même temps que le tétanos, la diphtérie, la polio et l'haemophilus : DTCoq-polio-H avec deux rappels.

Il est également conseillé de faire un rappel vaccinal chez : les femmes désireuses d'avoir un enfant, leur conjoint, et tous ceux qui travaillent avec la petite enfance.

Mais attention aux idées reçues! La vaccination diminuera fortement les symptômes et la contagiosité. toutefois es anticorps fabriqués par l'organisme à l'issue de la coqueluche ou après vaccination, ne sont pas totalement protecteurs. C'est la raison pour laquelle on peut avoir la coqueluche même en ayant été vacciné(e). Plus la vaccination est récente, moins les quintes seront fortes. Son intérêt reste indéniable.

Il semblerait que la résurgence de la coqueluche soit due entre autres à une absence de couverture vaccinale chez les adultes. En se vaccinant, les adultes évitent  aux plus petits des séjours en secteur  hospitalier, parfois en  réanimation. 

En cas d'urgence, appellez le 144
For Life-Threatening Emergencies Call 144

© 2023 by Maple Park Family Practice. Proudly created with Wix.com