Ponction de nodules thyroïdiens : cytoponction

 

La cytoponction est l’examen fondamental pour affirmer si les nodules thyroïdiens sont bénins ou malins. C’est un geste simple, pratiquement indolore et bien toléré, qui permet d’éviter de nombreuses interventions chirurgicales.

A quoi sert cet examen ?

La cytoponction consiste à prélever des cellules en différents endroits du ou des nodules découverts au niveau de la thyroïde pour établir un diagnostic précis sur leur nature bénigne ou maligne. Ces cellules sont recueillies avec une aiguille fine, étalées sur une lame comme pour un frottis, puis sont analysées. Leur structure est examinée au microscope par un spécialiste entraîné. Cet examen permet de distinguer les cellules cancéreuses, ou malignes, et les cellules bénignes, qui ont une morphologie différente.

Comment se déroule l’examen ?

La cytoponction peut être réalisée par un endocrinologue, un radiologue spécialisé en échographie ou par un chirurgien (ORL en particulier). L’examen ne dure que quelques minutes.
Lorsque le nodule est difficile à palper, la ponction est réalisée sous échographie pour guider l’aiguille et s’assurer de son bon positionnement dans le nodule.

La cytoponction est-elle douloureuse ?

Cet examen est pratiquement indolore, mais une douleur modérée peut être signalée après la ponction.
La gêne est comparable à celle d’une prise de sang. Le prélèvement est effectué à l’aide d’une aiguille extrêmement fine.
L’anesthésie locale n’est pas nécessaire.

Cet examen présente-t-il des risques ?

Il n’y a aucun risque de complications. Un pansement est appliqué sur la zone prélevée afin de prévenir un hématome, qui de toute façon disparaîtra rapidement sans séquelles.
En cas de gêne ou de douleurs plusieurs heures après la ponction, il est conseillé de prendre contact avec le  médecin, l’établissement ou le service qui a pratiqué cet examen.

Y a-t-il des précautions à prendre pour cet examen ?

Il est important de signaler toutes les affections dont vous souffrez, autres que thyroïdiennes. Il est également impératif de signaler tous les traitements pris, notamment les produits pour fluidifier le sang (anticoagulants, antiagrégants), ou l’aspirine.

Que signifient les résultats de la ponction ?

La plupart des cytoponctions sont négatives, c'est-à-dire qu'elles ne révèlent pas de cellules cancéreuses (ou malignes). En effet, dans plus de 9 cas sur 10, les nodules découverts au niveau de la thyroïde sont bénins.
Dans certains cas, il faudra refaire la ponction du fait d’anomalies cellulaires qu’il faut repréciser. Parfois, la cytoponction ne ramène pas de cellules et ne permet pas de conclure : il faut alors la répéter.
Si la ponction révèle la présence de cellules malignes ou suspectes, le patient est adressé à un chirurgien pour une intervention chirurgicale qui permettra de conclure définitivement. Si l’opération confirme un cancer de la thyroïde, celui-ci se soigne bien. Grâce aux traitements et à la surveillance, le taux de survie égale celui de la population générale.